Découverte de l'homœopathie


L’histoire de l’homéopathie commence officiellement avec Friedrich Samuel Hahnemann né le 10 avril 1755 à Meissen en Saxe et mort à Paris le 2 juillet 1843 à l’âge de 88 ans.

C’est en 1796 que Hahnemann, alors âgé de 41 ans publie pour la première fois les fondements de l’homéopathie : « Un nouveau principe sur les vertus curatives des substances médicinales avec quelques considérations sur les méthodes utilisées précédemment ».

C’est cette publication qui est communément reprise comme la naissance de l’homéopathie, c’est-à-dire il y a un peu plus de deux siècles.

Mais la véritable diffusion de l’homéopathie commencera en 1812 lorsque Hahnemann deviendra professeur à l’université de médecine de Leipzig.
Dès ce moment, il sera en contact avec un grand nombre d’étudiants et c’est à partir de ce groupe que les premiers homéopathes seront formés.

Il faut cependant attendre les années 1820 pour que l'’homéopathie se répande à travers toute l’Europe.